Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histoires courtes

Histoires courtes

Bidaia poetikoa

Une heure

Ttotte Etxebeste —

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il ne te regarde plus

Tu es comme invisible

Vous faites encore l’amour

Bien sur !

Mais est-ce vraiment l’amour

Le temps est assassin

Quand le cœur se tait

Tu te meurs en silence

Dans cette existence

Entre les enfants qui grandissent

Et cet homme qui devient étranger

Le corps en désespoir

Tu cours à la recherche

D’histoires de passage

Une heure volée

Ici et là

Une heure pour assouvir

Ce vide, ce manque

Une heure pour apaiser le corps

Mais l’âme crie, hurle

Aimez-moi !

Je suis vivante

Dans cet espace temps

Je suis une femme

Je ne veux pas

Dessécher comme feuille morte

Chienne de vie

Tu attends quoi de moi ?

Tu veux que je fane ?

Tu veux me voir défraîchir ?

Moi, je veux me sentir vivante!

Je veux me sentir femme !

Je veux être …

Enlacée d’amour et de désir !

Y a-t-il quelqu’un

Ici ou ailleurs

Existe-t-il un homme

Qui écoute son cœur

Qui saurait lire le mien ?

Tu ne sais plus

Tu ne le vois pas

Alors, tu voles une heure

Ici et là

Pour tuer le temps

Pour que le temps

Ne te tue pas

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article