Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histoires courtes

Histoires courtes

Bidaia poetikoa

Un je t’aime

Ttotte Etxebeste —

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est où le temps des je t’aime

Tumulte et triste dramaturgie

Aux couleurs de la nostalgie

Des mortes chrysanthèmes

 

Et s’envole un je t’aime

Quand tout s’obscurcit

Quand il est en acrobatie

Quand il n’est plus un poème

 

Il se noie seul un je t’aime

Le regard abasourdi

Cruellement assourdi

Par nos maudits dilemmes

 

Oublier pour toujours, je t’aime

Il ne veut plus être séduit

Il sombre dans l’ennuie

Envolé à jamais les id’aime

 

Oublier de la mémoire les je t’aime

Ils sont dans l’océan de l’Atlantis

Bien au fin fond engloutis

Dans des vagues de larmes

 

Fallait pas croire éternel un je t’aime

C’est fragile comme la jalousie

C’est à chaque seconde en sursis

Comme au cœur un œdème

 

Quand sont partis les je t’aime

Dans la brume évanouie

Roulés dans le cambouis

Il est ou dans le ciel, le septième ?

 

Ils sont morts les je t’aime

Perdus au fin fond de la nuit

Lentement en chimère réduit

L’amour n’est plus bohème

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article